Vacances d'été 2021 : des conditions de réservation encore très souples

Il y a 3 semaines 51

Les professionnels du tourisme, qui s'attendent à un été «franco-français» plutôt chargé, poussent à réserver dès maintenant. Mais quel avantage en retire le vacancier ?

Nouvel été sous le signe du Covid-19 en perspective pour les vacanciers. Pour autant, la fin des restrictions de circulation prévue le 3 mai est de bon augure. En France, campings, plateformes de location d'hébergement ou clubs de vacances tablent sur une (forte) demande de la clientèle hexagonale entre juin et septembre.

À lire aussi :Non, vous n'aurez pas besoin d'être vacciné pour voyager cet été

Une situation déjà vécue l'été passé: plus de 90% des Français posant des congés en juillet - août étaient restés au pays, selon une étude Raffour. «Malgré la crise, ça s’était plutôt très bien passé l’été dernier, donc on est optimiste pour la saison à venir», positive Céline Bossane, directrice générale de la marque Huttopia, chaîne de camping haut de gamme en pleine nature. «On pense que l’été va être bon mais atypique, comme l’année dernière, où le mois d’août avait été exceptionnel», abonde Grégory Sion, directeur général de Pierre & Vacances, qui prédit un été «encore une fois franco-français». Il espère néanmoins -à l'instar de nombreux professionnels du tourisme- «un peu plus d’anticipation», la tendance à l'ultra dernière minute, s'étant accrue depuis le début de la pandémie.

Pour autant, est-ce le bon moment pour réserver ? Quels en sont les avantages ? À quel point les agences de location se montrent-elles flexibles ? Réponses.

À lire aussi :Avion, hôtel, séjour... Qui contacter si mon voyage se passe mal ?

Clubs de vacances : des annulations ou reports facilités pour inciter à réserver

«Nous encourageons fortement nos clients à réserver dès maintenant pour cet été, car il est probable que le tourisme soit 100% bleu blanc rouge et que l'on soit rapidement plein », prévient Alexis Gardy, président de Belambra Clubs. Pour inciter la clientèle à aller dans ce sens, l'offre «Tranquillité» bénéficie aux réservations effectuées avant le 30 avril, une date sans doute prolongée. Cette offre gratuite rend possible une annulation jusqu'à 5 jours avant le début du séjour. Le client est alors remboursé (en argent et non en avoirs) sans avoir à se justifier.

Lire le dossier :Où partir en France ? Nos guides de voyage

Chez Pierre & Vacances, l'offre «Flex» à 1 euro permet de modifier ou d'annuler sans frais jusqu'à 3 jours avant le début du séjour, pour les vacances jusqu'en juillet inclus ; et jusqu'à 15 jours pour les séjours prévus en août. Le groupe propose également sur son site des réductions d'environ 20% sur une sélection de villages sur des dates préétablies en juillet et août. Par ailleurs, le paiement en quatre fois est désormais proposé.

Les conditions de report/annulation sont un peu plus compliquées du côté du Club Med. Hors assurance, il est possible d'annuler ou de reporter gratuitement son séjour sans transport jusqu'à 14 jours avant le départ, mais à condition que «la nouvelle date de départ choisie soit décalée au maximum 7 jours avant ou au maximum 7 jours après la date initialement prévue». Pour les séjours incluant le transport (train ou avion), l'annulation ou le report peut désormais s'effectuer jusqu'à 45 jours avant le départ (contre 180 habituellement) pour 40 euros.

À lire aussi :Voyage et Covid-19 : comment bien choisir son assurance ? Notre tableau comparatif

Le «Club» propose une réduction de 15% par personne pour toute réservation faite jusqu'au 27 avril inclus. Cette offre est susceptible prolongée d'être prolongée, mais avec une réduction moindre.

Campings : plus de flexibilité

Sur le plan des réservations, les opérateurs de camping ne se montrent pas trop inquiets pour cet été 2021. Ils espèrent réaliser un chiffre d'affaires comparable à une «année normale» sur les mois de juillet août. Pour autant, «il faut donner aux gens un maximum de possibilités pour qu'ils puissent se désengager rapidement et sans trop de frais», prône Marc Canavaggia, directeur général de Sunêlia, qui compte 24 campings 4 et 5 étoiles en France. Avec le «Pacte sérénité», valable pour les réservations effectuées jusqu'au 30 avril , le groupe propose un acompte unique de 100 euros par réservation, un tarif diminué. Le solde, lui, devra être réglé à J-30. Autre avantage: l'annulation gratuite suivie d'un remboursement est possible jusqu'à 60 jours avant le départ. Là aussi, les dates de ce Pacte Sérénité devraient être prolongées.

De son côté, Huttopia a mis en place un tarif «Zen» (environ 20% plus cher que le tarif «No Flex») qui permet d'annuler son séjour estival jusqu'à J-7.

Les deux chaînes de camping s'engagent par ailleurs à rembourser ou à proposer un report sans frais du séjour s'il devenait impossible «du fait de décisions des autorités compétentes» (fermeture, confinement, etc.).

Plateformes de location : tout dépend des propriétaires

Sur le site d'Airbnb, un filtre de recherche permet de ne sélectionner que les hébergements «flexibles». Capture d'écran Airbnb

L'expert de location de maisons et appartements de vacances Abritel, en tant qu'intermédiaire, n'intervient pas dans la fixation des tarifs et les politiques d'annulation, qui sont du fait des propriétaires des biens loués. Toutefois, précise la plateforme, «les vacanciers sont plus enclins à réserver en amont leurs vacances d'été car ils savent qu'ils pourraient bien souvent annuler sans frais si besoin était». Depuis mai 2020, Abritel incite les loueurs à assouplir leurs conditions d'annulation. Pour faciliter la recherche des internautes, un filtre a été ajouté. «Il permet aux vacanciers de ne rechercher que les annonces aux conditions d'annulation flexibles qui permettent un remboursement total en cas d'annulation, à une date proche du séjour.»

Chez le leader mondial du marché Airbnb, les hôtes ont le choix entre trois politiques d'annulation. Dans le cas des hôtes «flexibles» (à favoriser en cas d'incertitude), le voyageur doit annuler au moins 24 h avant l'heure locale d'arrivée s'il veut bénéficier d'un remboursement intégral. Selon la plateforme, la majorité des annonces ont des politiques d'annulation flexibles ou modérées, qui permettent un remboursement intégral pour les annulations effectuées, jusqu'à J-5 et quelles que soient les circonstances. Là aussi, un nouveau filtre de recherche permet de ne sélectionner que les hébergements «flexibles».

Trains : des conditions plus souples jusqu'au 29 août

La SNCF continue d'assouplir ses conditions d'échange et d'annulation jusqu'au 29 août pour les déplacements en TGV inOui, Ouigo, TER en correspondance, trains Nomad, Intercités et certains TGV internationaux. Pour des voyages effectués d'ici le 3 mai, l'annulation et l'échange sont possibles sans frais jusqu'au dernier moment (jusqu'à 1 h 30 avant le départ avec Ouigo), quel que soit le tarif choisi.

Pour les voyages du 4 mai au 29 août inclus, les billets restent échangeables et remboursables jusqu'à J-3 avant départ. À moins de 3 jours du départ, les conditions tarifaires classiques du billet s'appliquent. En cas d'échange, la différence tarifaire reste à votre charge. Les billets TER sans correspondance, quant à eux, sont remboursables à 100 % jusqu'à J-1 avant le départ, à l'exception de certains tarifs promotionnels. Le remboursement se fait en quelques jours sur la carte bancaire ayant servi à l'achat.

À lire aussi :Trains de nuit : les nouvelles lignes à emprunter en France dès cette année

Voyages en avion : avoirs ou changement de billets

Cet été, les vols touristiques devraient concerner majoritairement les destinations d'Europe, et notamment du Sud (Espagne, Portugal, Italie, Grèce...). Les principales compagnies aériennes au départ de France maintiennent des conditions tarifaires souples pour s'adapter aux restrictions de voyages. Chez Air France par exemple, tous les billets restent modifiables sans frais jusqu'au jour du départ. Les passagers peuvent aussi demander un avoir remboursable et valable un an. Chez Transavia, il est également possible de demander le report de votre voyage sans frais, jusqu'à 2 h avant le départ. La différence de prix sur les nouveaux billets reste à la charge du voyageur. Quelques rares compagnies, à l'instar d'Air Corsica, proposent aux passagers un remboursement intégral de leurs billets en plus de la possibilité de modifications sans frais.

À lire aussi :Santorin, Minorque, Calvi ou Sfax... Les nouvelles destinations aériennes de l'été

Lire la Suite de l'Article