Contrôles, tests, QR code... Prendre l'avion demain, le parcours du combattant ?

Il y a 2 semaines 45

TousAntiCovid permet désormais de stocker preuve de vaccin et résultats de tests et d'en attester, à l'aide d'un QR code. De formulaires en mesures sanitaires : avant de décoller pour nos vacances d'été, il faudra s'armer de patience.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, l'assure : « TousAntiCovid doit devenir une plateforme de référence en France » pour la reprise des voyages. Le gouvernement présentait, mardi 27 avril, la fonctionnalité « carnet » de son application aux 15 millions de téléchargements, qui permet désormais de justifier, via un QR code, d'une vaccination ou des résultats d'un test PCR. Pour l'instant expérimenté sur les vols vers la Corse, ce «pass sanitaire» français pourrait être étendu aux départements d'Outre-mer, à l'Espagne ou encore aux Pays-Bas dans les prochains jours.

À lire aussi :Ces pays qui accueilleront les touristes vaccinés cet été

Une solution sur laquelle l'industrie du tourisme fonde beaucoup d'espoir alors que, d'après le syndicat des Entreprises du voyage, les départs prévus pour l'été 2021 sont en baisse de 90% sur les destinations long-courrier et de 87% sur le moyen-courrier, par rapport à l'avant-Covid. Dans l'espoir d'un redémarrage des voyages, les principales compagnies aériennes au départ de France ont annoncé de nombreuses ouvertures de vols vers les destinations d'Europe du Sud et du Maghreb pour la saison estivale. Entre mesures sanitaires, QR code et contrôles renforcés, prendre l'avion pendant l'été 2021 relèvera-t-il du chemin de croix ? Notre décryptage, étape par étape.

Avant le vol

S'il est officiellement toujours interdit de voyager pour des raisons de loisirs, rien n'empêche d'acheter des billets d'avion pour l'été, que ce soit directement ou via une agence de voyages en ligne. Comme nous l'avons plusieurs fois évoqué, la plupart des compagnies aériennes maintiennent des conditions tarifaires souples, proposant des reports de vols sans frais voire, de plus en plus, des remboursements. C'est le cas d'Air France qui donne la possibilité d'obtenir un avoir remboursable valable un an. Pour sa low-cost Transavia, le report du voyage sans frais est possible jusqu'à 2 heures avant le départ. Attention aux mauvaises surprises si vous réservez auprès de certaines compagnies à très bas coût, dont les mesures commerciales ne sont pas toujours très explicites.

À lire aussi :Vacances d'été 2021 : des conditions de réservation encore très souples

Pour l'immense majorité des destinations, un test PCR négatif de moins de trois jours sera exigé. Rappelons qu'en dépit de nombreuses rumeurs, aucun pays n'interdit pour l'instant l'entrée aux voyageurs non-vaccinés. Il sera donc possible d'embarquer sans avoir à justifier des doses reçues. La vaccination peut en revanche permettre d'éviter beaucoup de contraintes (PCR, quarantaine…) dans certaines destinations : Croatie, Madère, Grèce, Malte, Islande…

Pour faire un point complet sur les conditions d'accès à un pays au moment d'acheter son billet, plusieurs sites compilent des informations à jour. C'est le cas de la plateforme que vient de lancer l'Iata, l'association mondiale des compagnies aériennes : le très complet Destination tracker.

À l'aéroport

Au moment de l'arrivée à l'aéroport se pose la question du parcours passager et des contrôles. Outre, évidemment, le port du masque à l'intérieur, les aéroports français conservent pour cet été des mesures strictes : distributeurs de gel, marquages au sol, un siège vacant entre deux sièges, nettoyage et désinfection des installations plusieurs fois par jour, salons pour la plupart fermés, réduction au maximum des contacts physiques et automatisation des contrôles.

À l'embarquement

C'est à ce moment du voyage que les fameux pass sanitaires devraient entrer en jeu. Le principe : présenter à l'embarquement (et à l'arrivée) un QR code transmis par un laboratoire, une pharmacie ou un professionnel de santé certifiant d'une vaccination, de tests sérologiques d'immunité ou de PCR négatifs pour passer les frontières où de tels documents sont demandés. « Moins de files d'attente interminables à l'aéroport. Moins de fraudes, voilà ce que va permettre TousAntiCovid », affirme Jean-Baptiste Djebbari sur Twitter.

À lire aussi :Passeport vert, passeport vaccinal, certificat sanitaire… Petit lexique du voyageur au temps du Covid-19

Avec TousAntiCovid (dont la fonctionnalité comme pass sanitaire vient d'être validée par la Commission nationale de l'informatique et des libertés) la France est le premier pays d'Europe à lancer une telle mesure pour les voyages. Alors que ses membres planchent chacun sur leur solution, l'Union européenne standardisera les codes d'ici la mi-juin dans le cadre de son certificat vert pour voyager en Europe. De leur côté, les compagnies aériennes testent aussi d'autres solutions comme AOKpass (Air France) ou Travel Pass (application maison de l'Iata). Reste à savoir comment tous ces chantiers qui partagent le même objectif s'harmoniseront d'ici à l'été pour éviter qu'en fonction des compagnies et de sa destination, le voyageur ait à utiliser plusieurs applications…

L'idée de ce type de solutions pour faciliter les voyages semble en tout cas faire son chemin. D'après une étude menée par la société Amadeus, 81% des voyageurs français seraient prêts à utiliser les pass sanitaires numériques pour permettre la relance du tourisme.

À bord

Une fois dans l'avion, le port du masque reste obligatoire : toutes les compagnies suivent cette règle depuis la reprise des vols en juin 2020. Théoriquement, seuls les masques chirurgicaux (à changer toutes les 4 heures) sont autorisés. Les masques FFP2 peuvent l'être également (à vérifier auprès de la compagnie). Pour le reste, pas de sièges laissés vacants à bord mais les transporteurs font valoir d'autres mesures sanitaires. Pour Air France, par exemple : air renouvelé toutes les 3 minutes, désinfection régulière de toutes les surfaces de contact, kit sanitaire offert sur les long-courriers, offre de restauration à bord adaptée.

À lire aussi :Masque chirurgical, FFP2... Quel modèle faut-il dans l'avion ?

Et pour rentrer en France ?

À plusieurs reprises, Emmanuel Macron a fait savoir que la vaccination contre le Covid-19 ne serait pas obligatoire pour rentrer en France. D'ici à cet été, les règles pour regagner l'Hexagone vont évoluer, mais, à l'heure actuelle, depuis les pays de l'espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Vatican) l'exigence est la suivante : fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures, sans obligation de s'isoler. Dans les principaux aéroports du territoire, les contrôles de températures par caméras thermiques se poursuivent. Pour connaître les modalités de retour en France depuis le reste du monde, se référer aux informations fournies par France Diplomatie.

Lire la Suite de l'Article