48 heures à Lanzarote, l’île aux paysages lunaires

Il y a 1 mois 138

CITY GUIDE - Les différentes éruptions volcaniques survenues au fil du temps ont sculpté le décor de cette île des Canaries réputée pour son approche touristique durable et son respect de l’environnement. Quant à la vie culturelle, elle est une des plus riches de l’archipel.

Destination low-cost adulée par les Britanniques et les Allemands, l’archipel des Canaries souffre depuis toujours d’une mauvaise image. Pourtant, certaines îles comme Lanzarote ont su se préserver du bétonnage à outrance grâce à un homme. César Manrique, peintre, architecte, sculpteur, originaire de l’île a travaillé main dans la main avec le gouvernement local pour conserver l’identité culturelle de ce bout de terre de 850 km2. Résultat, des petites maisons blanches qui ne font pas plus de deux étages, des plages encore à l’état sauvage, un parc national à l’accès restreint, de nombreuses œuvres sculpturales ponctuent les principaux axes routiers, tout ceci en parfaite harmonie avec le paysage volcanique de l’île.

Les 143.000 habitants [Lanzarote est la troisième île plus peuplée des Canaries après Tenerife et Grande Canarie, NDLR] ont su s’adapter à ce climat aride très venté, en développant une agriculture durable dont les restaurants et les petites épiceries bio raffolent. La plus orientale des îles de l’archipel, terre de famines et d’émigration, fait désormais figure d’exemple pour les Canariens, tout en connaissant un engouement touristique sans précédent.

Si l’île se traverse en une petite heure et demie en voiture, les paysages variés se succèdent, de jolies plages au sud, une chaîne de volcans lunaires sur la côte est, une vallée agricole riche au centre, des falaises abruptes au nord créés à chaque virage une nouvelle surprise.

L'arrivée

La compagnie aérienne espagnole Ibéria Express propose des vols quotidiens en passant par Madrid. De France, Transavia propose deux vols sans escale (3h35) par semaine au départ de Paris Orly, de son côté easyjet en propose deux par semaine au départ de Paris-Charles de Gaulle et deux au départ de Lyon.

Si vous louez une voiture à l'arrivée, de nombreuses agences de location sont présentes à l'aéroport. Pendant votre séjour sur l'île, vous pouvez également emprunter les « Guaguas » (autobus), qui relient la capitale aux différentes localités, ainsi que les taxis. Des bateaux et des ferries relient Lanzarote à La Graciosa et à l'ensemble des îles de l'archipel canarien tout au long de l'année.


En ce moment à Lanzarote

LE RESTAURANT EN VUE

À Playa Blanca, Kamezi Deli & Bistro, un restaurant gastronomique à la décoration futuriste. Kamezi Deli & Bistro

Kamezi Deli & Bistro

Sur la plage de Playa Blanca, ce restaurant gastronomique à la décoration futuriste accueille dans ses murs une petite épicerie bio, un jardin d’herbes aromatiques et une boulangerie. La décontraction du lieu nous met tout de suite à l’aise. Pourtant dans l’assiette, tout n’est que raffinement à base de produits provenant exclusivement de l’île de Lanzarote : fromage de chèvre, tomates au goût divin, gambas du port de La Santa, petites pommes de terre cuites à point à la fleur de sel de la Finca Machida… On se laisse guider par la créativité du chef, on déguste, on savoure, on laisse le temps filer au son du ressac qui vient claquer sur les rochers. À partir de 55 € le menu dégustation de 7 plats et 22 € l’accord mets vins de 4 vins.

Kamezi Deli & Bistro, Calle Monaco, 2, 35580 Playa Blanca, Las Palmas. Tél. : + 34 626 87 36 95.

L’HÔTEL EN VUE

Le Palacio Ico

À Teguise, le Palacio Ico compte neuf chambres et suites. Palacio Ico

Au cœur de Teguise, l’ancienne capitale de l’île qui ressemble plus à un village qu’à une ville, le Palacio Ico compte neuf chambres et suites. Certaines peuvent accueillir jusqu’à quatre personnes, parfaites pour les familles. Une décoration minimaliste mais empreinte de beaucoup de raffinement. Les lits sont fabriqués en bois brut, les canapés recouverts de tweed taupe, les salles de bains en béton ciré. Les charpentes imposantes ont été mises à nu, les parquets d’époque craquent sous les pas… Autant de charme ne laisse pas indifférent. Toutes les chambres donnent sur un patio où le petit déjeuner est servi dans une vaisselle en céramique de style japonisant fabriqué sur l’île. Confiture de cactus, jambon de l’île, gâteau et granola maison, jus d’orange pressé… un régal qui se déguste au son de morceaux de musique d’anthologie des années 1970. Le soir, une cuisine familiale succulente est proposée sur place. Inutile de dire que nous sommes tombés sous le charme de ce lieu. À partir de 100 € la nuit.

Hotel Palacio Ico, Calle El Rayo, 2. 35530, Teguise. Tél. : +34 928 594 942 / +34 630 60 38 72.


JOUR 1 : LE NORD SAUVAGE

Matinée

Situé dans l'ancienne carrière de Guatiza, le Jardin de Cactus fut la dernière des grandes interventions de César Manrique à Lanzarote. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

Une fois le petit déjeuner avalé, quittez Teguise et filez vers le Jardin de Cactus. Plus qu’un jardin botanique, ce qui interpelle, c’est l’extrême sens du détail dans la réalisation qui se rapproche de l’œuvre d’art. Ce jardin fut le dernier projet de Cesar Manrique, 1400 espèces de cactées du monde entier, essaimées dans un onirique foisonnement d'épines en amphithéâtre. Avant de partir, étanchez votre soif avec un délicieux smoothie maison à déguster sous la pergola du bar. Le bar années sixties ravira les fans de déco.

Jameos del Agua, de même que la Cueva de los Verdes, se trouvent à l'intérieur d'un tunnel volcanique né des éruptions du volcan de la Corona. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

À quelques kilomètres au nord, Jameos del Agua est une autre curiosité mise en scène par Manrique. Il y a des millions d’années, la fusion de la lave créa un immense tunnel où s’engouffra l’océan pour laisser place à un petit lac bleu azur. Manrique eu l’idée géniale de créer un restaurant et un bar disposés sur les différents étages. La piscine très lookée façon Palm Springs donne une idée de l’ambiance fastueuse des fêtes données dans les années 1970. Juste à côté, Cueva de los Verdes, une autre particularité créée de toutes pièces par une des nombreuses éruptions volcaniques de l’île. Un tunnel de lave de 7 km de long dont 1 km accessible au public dévoile des couleurs de roche allant de l’ocre au vert émeraude. Tout au fond, une salle à l’acoustique exceptionnel accueille des concerts.

Pause déjeuner

Le restaurant La Puerta Verde est une étape incontournable. Photo presse

Le petit village d’Haría est une bulle de verdure au milieu de cette immensité volcanique. Une palmeraie fut plantée. La tradition voulait qu’à chaque naissance d’un enfant du village, un palmier soit planté. Le restaurant La Puerta Verde est une étape incontournable. Si sa déco ne paye pas de mine, les plats sont succulents. le ragoût de lentilles qui a mijoté pendant des heures sur le feu et le poisson du jour avec les pommes de terre au sel nous ont laissés sans voix.

Après-midi

Une visite à la Fondation César-Manrique de Tahiche permet de mieux comprendre l'homme, sa vie, son œuvre. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

C’est dans ce petit village d’Haría que Manrique vécu jusqu’à la fin de sa vie. Un arrêt à la Casa Muséo Cesar Manrique s’impose. Une pensée émue pour ce génie en visitant son atelier qui n’a pas bougé depuis sa mort accidentelle en 1992, comme s’il était parti prendre un café et qu’il allait revenir d’une minute à l’autre. Puis, direction le nord, au Mirador del Rio. Encore une fois, Manrique y laissa sa patte. Il transforma cet ancien bastion de l’armée espagnole en un sublime bâtiment en forme de cercle ancré dans la roche.

À la pointe nord de Lanzarote, vue sur la petite île de La Graciosa depuis le Mirador del Rio. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

De là, admirez la vue sur la petite île de La Graciosa et ses plages de sable blanc scintillant sous les rayons du soleil. Une envie de se rafraîchir, descendez vers Órzola pour poser votre serviette sur Las Playas Caletones. Abritées du vent par les rochers, les eaux turquoise de cette plage peu fréquentée invitent à la baignade.

Apéritif et dîner

De retour à Teguise, vous aurez l’embarras du choix pour prendre un verre. Le patio de l’hôtel Palacio Ico est un havre de paix ou bien l’un des bars du centre comme La Cantina. Le restaurant Hespérides (ne vous fiez pas à son nom, cela n’a rien d’une maison de retraite), au contraire est une jolie petite adresse avec une belle salle tout en bois à l’intérieur où l’on déguste des plats locaux. Avant de rentrer à l’hôtel, flânez dans les petites rues en vous laissant bercer par les différents groupes de musique live.

JOUR 2 : LE SUD VOLCANIQUE

Matinée

Cap vers l'est, pour un arrêt à la Caleta de Famara, lieu magnétique sis entre les rouleaux déferlant de l'Atlantique et les imposantes falaises des Peñas del Chache, surplombant le petit port de pêche et une immense plage de sable où évoluent des kitesurfeurs venus du monde entier. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

De Teguise, il faut une dizaine de minutes pour rejoindre la plage de Famara, célèbre pour ses vagues. Surnommée le « petit Hawaï ». Ambiance années 1970, les vans se garent le long de la dune, les surfeurs se changent au « cul » du camion, aucune infrastructure touristique. Prenez quelques minutes pour faire une balade pieds nus dans le sable le nez au vent en admirant les falaises au loin. Reprenez la voiture pour traverser le village de La Caleta de Famara, une sorte de Mecque du surf ambiance baba cool où l’on prend son café à la terrasse d’un bar les pieds dans le sable. Rejoignez le centre de l’île par la route LZ20 qui vous mène directement à la Vallée de La Géria, la région viticole. Une belle artère goudronnée fait le bonheur des cyclotouristes et traverse d’immenses champs de lave ponctués de demi-cercles entourés de murs de pierres pour protéger les vignes du vent. Arrêtez-vous dans un des domaines viticoles comme Los Bermejos pour goûter un malvoisie, le vin local, plutôt un blanc, ils sont meilleurs. Dirigez-vous ensuite vers El Golfo, un charmant petit village de pêcheurs au bord de la mer côté ouest.

Pause déjeuner

Difficile de faire son choix tant les petits restaurants en bord de mer sont attirants. Bogavanta est réputé pour son emplacement les pieds dans l’eau mais Casa Rafa a également une jolie terrasse qui surplombe l’océan. Tataki de thon, poulpe grillé ou bien le poisson du jour accompagné de petites pommes de terre au sel et de sauce mojo, une sauce verte à base de cumin et de coriandre, sont excellents !

Après-midi

Le Parc national de Timanfaya, où une petite route serpente au milieu des scories et des tunnels de lave. Yan Bernard-Guilbaud / Le Figaro

Direction le Parc national de Timanfaya pour découvrir Las Montanas del Fuego (les montagnes du feu) qui se sont formées lors des éruptions volcaniques entre 1730 et 1736. Afin de préserver l’environnement naturel, la visite est très encadrée et se fait en bus. Cet ensemble de volcans se découvre au fur et à mesure de la balade et dévoile sa diversité de couleurs, des ocres, des bruns, des rouges et des jaunes donne une dimension intergalactique à l’ensemble comme un voyage dans l’espace. Il vous reste juste un peu de temps pour rejoindre la plage de Papagayo pour faire un plouf. L’accès se fait par une piste en terre. Tout au bout, une des rares plages naturelles de sable blanc de l’île. Vous ne résisterez pas à vous asseoir dans les canapés du Be Papagyao, un chiringuito (bar de plage) qui domine la plage. Ambiance chill façon Ibiza. Difficile de quitter ce lieu magique.

Soirée

Le Blue Note à la Marina Rubicón à Playa Blanca organise des concerts de piano jazz live tous les soirs vers 20 heures. De nombreux restaurants longent la plage de Playa Blanca, un peu trop touristique à notre goût. Sans hésitation, notre choix se porte sur le Kamezi Deli & Bistro à l’extrémité ouest de Playa Blanca cité plus haut, pour le dîner.

Carnet d'adresses

BONNES TABLES ET PETITES FAIMS

À Teguise :

La Cantina, Calle Leon y Castillo 8, 35530 Teguise, Las Palmas. Tél. : +34 928 84 55 36.

Hespérides, Calle Léon y Castillo 3, 35530 Teguise, Las Palmas. Tél. : +34 928 59 31 59.

À Haría :

La Puerta Verde, Calle Fajardo 24, 35520 Haría, Las Palmas. Tél. : + 34 928 83 53 50

À El Golfo :

Casa Rafa Restaurante De Mar, av Maritima 10, 35570 El Golfo, Las Palmas. Tél. : +34 625 10 43 30.

Restaurante Bogavante, av Maritima 39 35570 El Golfo, Las Palmas. Tél. : + 34 928 17 35 05.

À La Caleta de Famara :

Restaurante El Risco, Calle Montaña Clara 30, 35558 Urb. Famara, Las Palmas. Tél. : + 34 928 52 85 50.

OÙ DORMIR ?

L'Ecofinca Buenavista est situé dans la réserve naturelle de Geria. Photo presse

Buenavista Lanzarote

Cinq chambres d'hôtes situées au centre de l'île. Perdues au milieu de nulle part, un havre de paix pour se ressourcer. Une jolie déco minimaliste en parfaite harmonie avec le paysage. À partir de 180 € la nuit pour deux personnes.

Ecofinca Buenavista Lanzarote, Camino Mentidero, 3, 35572, Las Palmas. Tél. : +34 606 93 57 53.

Boutique hôtel Villas Kamezí

L’établissement est à l’écart de tous les grands hôtels all Inclusive de la côte. Ces petites villas blanches bien dans le style de l’île avec piscine privée sont parfaites pour les adeptes d’indépendance. Toutes équipées d’une cuisine, terrasse et barbecue, elles bénéficient d’un service hôtelier de qualité avec ménage quotidien. Le complexe comprend également une salle de gym ainsi qu’un spa, une petite épicerie avec des produits bio pour se ravitailler et un restaurant gastronomique. À partir de 212 € la nuit pour une villa Deluxe.

Kamezí Boutique Villas, Calle Monaco, 2, 35580 Playa Blanca, Las Palmas. Tél. : +34 600 03 66 56.

Lanzarote Retreats

Tenu par un couple d’Anglais, ce village bobo chic situé à Arrieta sur la côte est propose des maisons de bois, yourtes et cabanes à la location. Très kids friendly avec une aire de jeux et une grande piscine, une halte idéale pour les familles. À partir de 173 € la nuit pour une villa de quatre personnes.

Finca de Arrieta - Eco Retreat, lugar diseminado, 34A, 35542 Tabayesco, Las Palmas. Tél. : +34 928 82 67 20.

Casa de las Flores

Dans le vieux village de Teguise, cinq chambres d’hôtes dont un appartement dans un des plus vieux bâtiments de la ville. On ne peut pas vous en dire plus pour le moment, c’était en rénovation quand nous sommes passés. Mais l’ouverture est prévue en juin 2021.

Casa de las Flores - Hotel Boutique Lanzarote, Calle las Flores, 1, 35530 Teguise, Las Palmas. Contact sur Instagram : @casadelasflores_lanzarote.

SHOPPING

La vaisselle en céramique vendue chez Eguzkiñe. Photo presse

Eguzkiñe Ceramica. Pour acheter la sublime vaisselle en céramique de l'Hôte Palacio Ico. Av Acorán 28, Teguise. Tél. : +34 667 89 07 91. eguzkine.com.

Nomads Land Lanzarote, pour louer une planche de surf et avoir tous les bons tuyaux de l’île. Ce surf shop est tenu par Philippe, un breton installé dans l’île depuis plus de 25 ans. Calle el Rayo 8, Teguise. Tél. : + 34 653 870 374.

Galeria La Villa, une petite galerie regroupant plusieurs artisans. De chouettes objets en bois et quelques T-shirts au look vintage à ramener en souvenirs. Plaza Clavijo y Fajardo 4. Teguise.

Marché de Teguise le dimanche matin, le plus réputé de toute l’île.

Quéseria Rubicón. Fromages sublimes, confitures de cactus, huile d’olive, sauce mojo… De quoi se faire un petit marché à rapporter en France. Plaza de Femés, Femés. Tél. : +34 689 45 66 46.

Casa Museo del Campesino. Pour l’artisanat local, savons, chapeaux, tissus naturels… Et aussi un très bon restaurant avec une jolie terrasse. Angle LZ20 et LZ30. cactlanzarote.com.


On y va quand à Lanzarote ?

Au pays de l’éternel printemps, il fait doux ou chaud toute l’année, avec un peu de vent, les alizés, et des pluies rares : nous sommes au large de l’Afrique saharienne tempérée par l’influence atlantique… Privilégier néanmoins les intersaisons, de septembre à novembre et d’avril à juin, pour bénéficier des meilleures conditions de lumière et de température.

Plus d’infos

Office du Tourisme de Lanzarote : turismolanzarote.com

L’excellent site en français salutilescanaries.com fournit de nombreuses infos dont un lien Covid-19 qui permet de s’informer sur les restrictions en vigueur sur l’île.


À VOIR AUSSI - Italie: les magnifiques images de l'Etna toujours en éruption, en pleine nuit

Lire la Suite de l'Article