Les 10 plus beaux monastères bulgares à visiter

Il y a 2 mois 42

Les monastères bulgares sont les témoins matériels, architecturaux et artistiques de l’histoire de la Bulgarie. Véritables lieux culturels vivants, ils font amplement partie des intérêts touristiques du pays.

Les monastères constituent une étape incontournable lors d’un séjour en Bulgarie… Que ce soit dans les montagnes du parc national du Balkan, aux frontières roumaine ou grecque, dans les parcs nationaux de Rila ou du Pirin, sur un piton rocheux ou encastrés dans une falaise. Témoins de la foi orthodoxe et des remous de l’histoire bulgare, ils ont maintes fois été détruits et reconstruits, faisant d’eux des foyers de résistance. Parcourez l’histoire bulgare en découvrant les 10 plus beaux monastères bulgares !

Le monastère de Rila, le plus époustouflant

Une route unique qui se termine en cul-de-sac vous mènera au monastère bulgare le plus somptueux ! À lui seul, il est un chef d’œuvre à ciel ouvert, témoin de la renaissance bulgare. Détruit et reconstruit quatre fois, il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983. Vous y découvrirez de superbes fresques d’inspiration occidentale sur un ensemble de 8 800m2.

Monastère de RilaLe monastère de Rila ©vrstudio

Batchkovo, le deuxième plus grand monastère bulgare

À 30 kilomètres au sud de Plovdiv, le monastère Batchkovo a été fondé par des moines géorgiens au XIe siècle. Son ancien réfectoire est un véritable joyau : ses fresques, peintes en 1643 vous laisseront bouche-bée rien qu’en entrant dans la salle. Émerveillez-vous également devant l’Église de l’Assomption et l’Église de saint Nicholas.

Monastère BatchkovoLe monastère de Batchkovo ©villorejo

Le monastère de Troyan et son icône miraculeuse

Au centre du parc national du Balkan, ce monastère bulgare est dédié à Sainte Marie. L’icône représentant Sainte Marie avec trois mains (la troisième, coupée, est celle de Saint Jean de Damas) est considérée comme miraculeuse par les fidèles. Sachez qu’il est possible de dormir au monastère dans une ancienne cellule de moine !

Troyan BulgarieLe monastère de Troyan ©Rosen

Le monastère de la Transfiguration (Préobrajenski) et ses fresques

Sur un terrain accidenté à 7 kilomètres au nord de Veliko Tarnovo, le monastère de la Transfiguration est remarquable par son cadre et ses fresques peintes par Zacharie Zographe. Il était le plus grand iconographe bulgare et les fresques couvrent l’extérieur et l’intérieur de l’église depuis le milieu du XIXe siècle. Haut lieu de la culture bulgare, on y apprenait à faire des icônes.

monastère de la TransfigurationLe monastère de la Transfiguration ©Victor Lauer

Le monastère de Sokolski, et son église au dôme peint

Construit à flanc de montagne et offrant un jardin aménagé autour d’une fontaine, le monastère de Sokolski promet une visite des plus agréables. Avec son toit de lauzes et ses fresques extérieures, la petite église est vraiment charmante ! De plus, ce monastère bulgare est situé dans une magnifique région touristique. Ne manquez pas le village ethnographique d’Etara, à 4kms de là.

monastère SokolskiLe monastère de Sokolski ©Jess_Ivanova

Le monastère rupestre de Basarbovo

Cap au nord du pays ! À la frontière de la Roumanie, le monastère orthodoxe de Saint Dimitar Basarbowski fait partie des monastères bulgares rupestres et est le dernier toujours en activité en Bulgarie. Vous serez sans aucun doute stupéfait de découvrir cet édifice avec ses balcons peints et ses marches taillées dans la roche.

BasarbovoLe monastère en pierre à Basarbovo ©iluzia

Glozhene, le monastère perché sur la montagne

Une route étroite et un chemin de terre vous mèneront à Glozhene, un petit monastère bulgare dans les montagnes de Stara Planina. Arrivés au sommet, vous découvrirez une vue magnifique sur la nature environnante : forêts, roches escarpées, chutes d’eau, etc. Là aussi il est possible d’y passer la nuit (de manière spartiate), de dîner et prendre un petit-déjeuner servi par un moine !

monastère de GlozheneVue aérienne sur le monastère de Glozhene ©Valentin

Le monastère d’Arapovo et sa tour cubique

Non loin de Plovdiv, le monastère d’Arapovo est un monastère orthodoxe bulgare fondé au milieu du XIXe siècle. Au temps du joug ottoman, les moines étaient hébergés dans la tour de trois étages qui se situe au centre de la cour. Profitez de déambuler dans son jardin très bien entretenu et passez faire un tour dans la boutique où sont vendus les produits de la ferme !

monastère ArapovoLe monastère Arapovo ©Petar

Le monastère de Rojen et sa treille de vigne

Pénétrez dans ce havre de paix au sud-ouest de la Bulgarie, près de la frontière grecque ! Avec sa cour pavée, ses balcons en bois et ses vignes sur treille, le monastère bulgare et médiéval de Rojen est un lieu où règne la sérénité. Vous admirerez également une belle vue panoramique sur les montagnes du sud et les pyramides sableuses de Melnik.

Rojen BulgarieLe monastère de Rojen ©Marin

Le monastère de Dryanovo, témoin historique

Le monastère se trouve dans le parc national du Balkan, non loin de Veliko Tarnovo. Situé entre le monastère de la Transfiguration et celui de Sokolski, il peut être une belle étape sur votre parcours-découverte des monastères bulgares. Fondé au XIIe siècle, il fut détruit et reconstruit deux fois par les bulgares.

DryanovoLe monastère de Dryanovo, l’hiver ©kirilart

En visitant ces monastères bulgares, partez à la rencontre de l’histoire du pays ! Et si ces découvertes vous donne envie d’en voir plus, rendez-vous en Grèce pour découvrir les Météores, un ensemble de 6 monastères perchés sur des pilons rocheux, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Lire la Suite de l'Article