De Yellowstone au Grand Canyon : top 10 des parcs nationaux américains les plus visités en 2020

Il y a 3 semaines 78

Le National Park Service a dévoilé son classement annuel des 10 parcs ayant accueilli le plus de visiteurs aux États-Unis. Et malgré la crise du Covid-19, le grand gagnant est…

« L’année 2020 nous a rappelé à quel point les parcs nationaux et les espaces naturels sont importants pour le bien-être général ». Dans un communiqué, le National Park Service a dévoilé le classement 2020 des 10 parcs nationaux - sur les 63 existants - qui ont accueilli le plus de visiteurs l’an dernier aux États-Unis. « Dans tout le pays, les parcs nationaux ont offert aux habitants des occasions, proches de chez eux, de passer le temps dont ils avaient besoin à l’extérieur pour leur santé physique et psychologique », a souligné le directeur adjoint Shawn Benge. Malgré la pandémie et des chiffres de fréquentation en baisse - de l’ordre de 30 % -, les 10 parcs les plus visités ont accueilli l’an dernier près de 40 millions de personnes.

Si Great Smoky Mountains domine toujours ce palmarès, les parcs de Yosemite et de Glacier ont disparu du top 10 pour laisser la place à ceux de Cuyahoga Valley et de Joshua Tree. De la Caroline du Nord à la Californie, en passant par l’Utah, le Wyoming ou le Colorado, découvrez dans le détail le classement des parcs qui ont attiré le plus de visiteurs en 2020.

À lire aussi :Parcs nationaux de l'Ouest américain : nos 10 coups de cœur entre déserts et paradis terrestre

1er. Le parc national de Great Smoky Mountains

Vue sur le col Newfound dans l’enceinte du parc national de Great Smoky Mountains. Sean Pavone/Shutterstock

Avec 12,1 millions de visiteurs en 2020, Great Smoky Mountains se hisse sur la première marche du podium, conservant ainsi la place de leader qu’il occupe depuis… 1944 ! Malgré une baisse de fréquentation de 3,6 % l’an dernier, ce parc situé à la frontière du Tennessee et de la Caroline du Nord, est le seul à avoir dépassé la barre des 10 millions de visiteurs. Inauguré en septembre 1940 par le président Franklin Delano Roosevelt, et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1983, il offre d’innombrables possibilités de randonnées, notamment sur le célèbre sentier des Appalaches.

2e. Le parc national de Yellowstone

Vue de printemps du grand Prismatic Spring au parc national de Yellowstone. Anders Riishede / Shutterstock

À cheval sur les États du Wyoming, de l’Idaho et du Montana, Yellowstone est considéré comme le plus ancien espace naturel protégé du monde - il a été créé en 1872 - et le deuxième plus grand parc national des États-Unis (sans compter ceux de l’Alaska). Connu pour ses phénomènes géothermiques, notamment ses centaines de geysers et sources chaudes hydrothermales, il a accueilli 3,8 millions de visiteurs en 2020, contre 4 millions l’année précédente. Un score certes en baisse, mais qui lui a tout de même permis de grimper de la sixième à la deuxième place. Du jamais vu depuis 1947.

3e. Le parc national de Zion

La Virgin River a creusé son lit entre les montagnes, donnant à ce jardin d’Éden des airs de pays de géants. Fotos593 / Shutterstock

À la troisième place du classement : le parc national de Zion, dans l’Utah, où 3,6 millions de visiteurs ont été recensés en 2020. Avec ses profonds canyons creusés par la rivière Virgin et ses falaises colorées dans un sublime dégradé ocre, ce parc, qui s’étend sur une superficie de 593 km2, se présente comme un paradis d’eau, de végétation et de roche qui tire son nom du « Sion biblique », le royaume de Dieu que les pionniers mormons rêvaient de rétablir.

4e. Le parc national de Rocky Mountain

Vue sur le lac Dream dans le parc national de Rocky Mountain, dans le Colorado. Nataliya Hora / Shutterstock

3,3 millions de visiteurs (contre 4,7 millions l’année précédente) ont pu profiter des merveilleux paysages du parc national de Rocky Mountain en 2020. Situé dans le centre nord de l’Etat du Colorado, cet espace naturel protégé couvre une partie de la chaîne des Rocheuses et offre une grande variété de paysages verdoyants ponctués de sublimes lacs de montagne, comme le lac Bear ou le lac Dream. Paradis des randonneurs, il est quadrillé par 575 kilomètres de sentiers qui permettent de s’approcher au plus près de la riche faune locale. Ours bruns, pumas, mouflon des Rocheuses, wapitis, élans, castors… Près de 70 espèces de mammifères ont élu domicile dans ce parc, reconnu par l’Unesco en tant que réserve de biosphère en 1976.

5e. Le parc national de Grand Teton

Le parc national de Grand Teton, dans le Wyoming, a accueilli 3,29 millions de visiteurs en 2020. Pat Tr / Shutterstock

2020 a été une belle année pour le parc national de Grand Teton qui est passé de la 8e à la 5e place, en accueillant près de 3,3 millions de visiteurs. Situé dans l’État du Wyoming dans la région des Montagnes Rocheuses, cet espace protégé d’une superficie de 1254 km2 recèle les roches parmi les plus anciennes de la planète. Dominé par le Grand Teton qui culmine à 4 197 mètres, il offre aux randonneurs et alpinistes l’un des décors de haute montagne les plus époustouflants du pays.

6e. Le parc national du Grand Canyon

Vue du ciel de la partie sud et nord de la côte du Grand Canyon. Amanda Mohler / Shutterstock

Avec 2,9 millions de visiteurs enregistrés en 2020, le parc national du Grand Canyon a chuté de la deuxième place, qu’il a monopolisée sans discontinuité depuis trente ans, à la sixième. Il reste néanmoins l’un des parcs nationaux les plus emblématiques et les plus connus à travers le monde avec son gigantesque plateau entaillé de canyons et ses points de vue vertigineux. Situé en Arizona et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, le parc a célébré son centième anniversaire le 26 février 2019.

7e. Le parc national de Cuyahoga Valley

Les chutes Brandywine dans le parc national de Cuyahoga Valley Ashley Marie Best / Shutterstock

En 2020, Cuyahoga Valley a fait son entrée dans le top 10 et est l’un des rares sites américains à avoir enregistré une hausse de sa fréquentation l’an dernier. Seul parc national de l’Ohio, la vallée de Cuyahoga a attiré 2,8 millions de visiteurs (contre 2,2 millions en 2019). Outre sa centaine de cascades dont les célèbres chutes Brandywine, ses forêts et collines verdoyantes et ses rivières tortueuses, le parc abrite de nombreux sites historiques comme le Boston Store, ancien entrepôt et maison de pension des années 1830, le Canal Exploration Center, taverne et forge vieille de 150 ans, ou le Wilson Freed Mill, un moulin à broyer le grain construit en 1855.

8e. Le parc national d'Acadia

Vue depuis North Bubble, dans le parc national Acadia. Jon Bilous / Shutterstock

Une petite place de perdue pour Acadia dans le Maine, l’unique parc national du nord-est du pays, qui se hisse à la 8e position du classement avec 2,7 millions d’entrées comptabilisées en 2020 (versus 3,4 millions en 2019). Connu pour ses longues plages rocheuses, ses montagnes impressionnantes et ses forêts luxuriantes, le parc s’étend sur une superficie de 157 km2 qui englobe l’île des Monts Déserts, et les îles associées au large de la côte Atlantique. Il est dominé par le sommet de Cadillac, l’un des premiers lieux du pays d’où l’on peut admirer le lever du soleil.

9e. Le parc national Olympique

La crête des ouragans dans le parc national Olympique, dans l’État de Washington. bjul / Shutterstock

Situé dans le nord-ouest de l’État de Washington, dans une région montagneuse qui borde l’océan Pacifique, le parc national Olympique occupe la 9e place du classement avec 2,5 millions de visiteurs enregistrés, contre 3,2 millions en 2019. Outre ses 100 km de côtes rocheuses sauvages, le parc, qui s’étend sur une superficie de près de 3800 km2, est jalonné de pics enneigés couronnés de glaciers - dont le mont Olympe qui s’élève à 2432 mètres -, mais aussi de vastes prairies alpines et de forêts anciennes, refuges de nombreuses espèces endémiques.

10e. Le parc national de Joshua Tree

Les pionniers mormons ont été la première communauté à avoir foulé le désert de Mojave. Gary C. Tognoni / Shutterstock

Le parc national de Joshua Tree, en Californie, occupe la dixième et dernière place de ce classement avec 2,4 millions de visiteurs comptabilisés en 2020, contre près de trois millions l’année précédente. Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Palm Springs, le parc tient son nom des nombreux arbres de Josué qu’il abrite, la plus grande espèce de yuccas dont la forme évoque le personnage de Josué montrant, bras tendus, la Terre promise. Il se compose de deux écosystèmes distincts : le désert du Colorado et celui de Mojave qui offrent une variété fascinante de plantes et d’animaux, parsemée de formations géologiques étonnantes.

À lire aussi :Road trip pâtissier à Los Angeles avec François Perret

Lire la Suite de l'Article