Bienvenue au pays des volcans d’Auvergne !

Il y a 3 mois 67

Ils sont endormis mais bien vivants. Depuis 1977, les volcans d'Auvergne sont réunis au sein d'un parc naturel régional, le plus grand de France. À cheval sur les départements du Cantal et du Puy-de-Dôme, il couvre un territoire de 390 000 hectares, rassemblant 147 communes et 90 000 habitants.

C'est dans cet écrin de verdure préservé qu'Olivier Huon, un passionné de volcanologie, a choisi d'exercer son métier de garde nature. « Le parc est composé de cinq entités géologiques : au nord, la Chaîne des Puys qui est constituée de 80 volcans et est classée - avec la faille de Limagne - au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2018. » Au sud, le massif cantalien que 11 millions d'années d'activité volcanique ont façonné. « C'est le plus grand strato-volcan d'Europe, un millefeuille volcanique », explique Olivier Huon. Il fait 60 kilomètres de diamètre et couvre un tiers du département du Cantal. En volume de lave émise, cela représente deux fois l'Etna ! »

Pris d'assaut par les camping-cars cet été

Plus que la météo parfois humide et fraîche, c'est cette diversité géologique qui attire toujours plus de randonneurs et touristes dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne. « Dans le massif du Sancy, vous avez l'impression d'être en haute montagne avec le puy de Sancy et ses 1885 mètres, point culminant du Massif central. » L'Artense et le Cézallier surnommé par le garde nature « les Highlands d'Auvergne » offrent eux de grands espaces « pour qui aime se perdre », sourit Olivier Huon. « Le plateau du Cézallier, c'est une terre d'errance avec une biodiversité à très haute valeur ajoutée. Vous pouvez, par exemple, observer des plantes relictes datant de l'époque glaciaire, comme le Saule des Lapons et la Ligulaire de Sibérie. »

Pour les non-botanistes, les nombreux lacs d'origine volcanique, comme Aydat ou Chambon, combleront leurs désirs de baignade. Quand les randonneurs profiteront d'un panorama exceptionnel depuis le sommet d'un volcan aux formes multiples : cône, dôme, cratère. « Les gens viennent ici découvrir les volcans mais pas que. Il y a une certaine douceur de vivre qui est très appréciée. »

Il n'y avait qu'à voir jeudi le nombre de vans et camping-cars garés à proximité du puy de la Vache, un volcan basaltique offrant de beaux sentiers de randonnée, pour s'en convaincre. « Je n'ai jamais vu autant de véhicules de loisirs aménagés. Sans doute l'effet Covid-19? » observait Olivier Huon avant de partir faire sa tournée quotidienne des sites touristiques. Si l'itinérance est une bonne formule pour réaliser un tour du parc, le guide nature auvergnat recommande toutefois de cibler un territoire en particulier pour passer des vacances : « Quand on veut vraiment rentrer dans l'intimité du parc, il faut se laisser du temps. » Ainsi, pour un séjour 100 % volcanisme, la seule Chaîne des Puys comblera toutes les attentes.

Lire la Suite de l'Article