Audrey Azoulay  : «L’odeur des jardins de Jaipur me transporte»

Il y a 1 mois 78

Réservé aux abonnés

LE CARNET DE VOYAGES DE... (1/8) - Née à Paris de parents juifs marocains d'Essaouira, la directrice générale de l'Unesco se nourrit des cultures du monde auxquelles ses fonctions lui donnent un accès privilégié.

La directrice générale de l'Unesco confie avoir été marquée par sa visite des anciens palais de Jaipur, dans le Rajasthan, et l'odeur d'agrumes qui règne dans leurs jardins...

La directrice générale de l'Unesco confie avoir été marquée par sa visite des anciens palais de Jaipur, dans le Rajasthan, et l'odeur d'agrumes qui règne dans leurs jardins... mukulbanerjee - stock.adobe.com

Joyeuse et spontanée, elle nous répond dans un emploi du temps surchargé. L'actuelle directrice générale de l'Unesco, candidate à sa propre succession en 2021, a recueilli début décembre un large soutien du conseil exécutif de l'organisation onusienne. Celle qui veille sur les cultures du monde invite, par ses mots, à les découvrir.

LE FIGARO. - Quel est votre plus beau voyage ?

Audrey AZOULAY. - C'est la découverte du monde de la forêt, en France. C'était très loin de ma culture familiale, citadine et de la mer. Ma première forêt fut celle d'Arc-en-Barrois, en Haute-Marne, très dense, luxuriante. J'avais autour de 20 ans et c'était l'automne, je m'en souviens car il y avait le brame du cerf. Cette rencontre avec la forêt m'a beaucoup marquée parce que c'est comme si on m'avait ouvert une porte, un univers. Depuis, je cherche toujours à la retrouver, notamment à travers les réserves de biosphères de l'Unesco. Récemment, je suis ainsi allée à la Mata Atlantica au Brésil, qui s'étire de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Audrey Azoulay : «L’odeur des jardins de Jaipur me transporte»

S'ABONNER

Lire la Suite de l'Article