Assurances, remboursements… nos conseils pour passer des vacances sereines

Il y a 2 mois 60

Billets de vol, de train, location de voiture, hôtel… Voici notre check-list « spéciale crise sanitaire » avant votre départ pour les vacances cet été.

Dois-je souscrire une assurance annulation ?

Pratique si vous êtes dans l'impossibilité de partir pour cause de maladie (exclusion faite des pandémies), cette garantie propose essentiellement de rembourser tout ou partie de vos frais de transport (même ceux liés à un train ou une correspondance manquée à la SNCF) mais sur justificatifs (certificat médical) uniquement. Un surcoût que vous pourriez peut-être éviter cette année. En effet, la SNCF et Air France permettent exceptionnellement de modifier gratuitement vos billets. « Il s'agit de favoriser les réservations des vacances cet été », explique Alexis Merkling, spécialiste des assurances aux particuliers de la Fédération française de l'assurance (FFA).

Si votre billet Air France a été acheté après le 22 avril, vous pouvez le modifier sans frais, quels que soient la cabine et le tarif choisis, sous réserve bien sûr de la disponibilité (sinon surcoût possible). C'est également le cas si vous avez acheté votre billet avant le 21 avril et que vous comptez partir avant le 31 août, toujours sous réserve de disponibilité dans la même classe.

La SNCF permet d'annuler sans frais un billet avant son départ pour un report jusqu'au 31 août. En cas d'échange, si le prix du nouveau billet est plus élevé, la différence reste à votre charge.

Le voyagiste peut-il m'imposer un avoir ?

Non. Et la Commission européenne vient de rappeler à l'ordre la France en lançant contre elle et neuf autres pays une procédure d'infraction ce jeudi 2 juillet. En cause, une ordonnance datée du 25 mars 2020 (n°2020-315) du gouvernement français autorisant tout voyagiste à proposer un avoir au lieu d'un remboursement en cas d'annulation - par le professionnel comme par le voyageur — d'ici au 15 septembre d'un voyage et d'un séjour à forfait (incluant le transport et l'hébergement) « en raison de circonstances exceptionnelles et inévitables ».

Cette disposition, qui vise à soutenir la trésorerie des acteurs touristiques, enfreint l'article 12, paragraphe 4, de la directive européenne sur les voyages à forfait (N°2015/2302), souligne Bruxelles qui vient d'adresser une lettre de mise en demeure à la France. Comme le rappelle l'institution, le voyageur a le droit, en cas d'annulation, de choisir entre un remboursement en espèces ou un bon à valoir.

VIDÉO. Edouard Philippe : « Les Français pourront partir en vacances en juillet et en août »

En d'autres termes, votre voyagiste n'est pas en droit de vous imposer un avoir - en plus valable dix-huit mois avant de vous rembourser de votre voyage ! – comme le prévoit cette ordonnance - non encore ratifiée - contraire à la législation européenne. Sans votre accord, il ne peut vous imposer un avoir. S'il vous l'impose, vous êtes en droit de le refuser et de demander le remboursement en vertu de la directive européenne.

Existe-t-il des garanties spéciales Covid ?

Oui, n'hésitez pas contacter votre opérateur. C'est le cas de la plate-forme PAP vacances, entre particuliers, qui propose une garantie « Remboursement Covid-19 » en cas de « dispositions réglementaires prises par l'Etat rendant votre séjour impossible ».

Newsletter « Ça me rapporte »

La newsletter qui améliore votre pouvoir d’achat

Votre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

De même chez Locatour pour tout séjour réservé jusqu'au 30 septembre, ou chez le spécialiste des villages campings Homair pour les réservations confirmées depuis le 28 mai concernant les séjours prévus cette année. Attention, d'autres, comme Pierre & Vacances par exemple, ne proposent qu'un avoir en cas d'annulation.

L'assurance de ma carte bancaire peut-elle suffire ?

Oui, s'il s'agit d'une carte haut de gamme (Visa ou MasterCard Premier, Gold ou Elite, Premium) et que « votre voyage n'excède pas trois mois ou quatre-vingt-dix jours », précise le site Assurland. Si vous l'utilisez pour tout ou partie de vos règlements, elle vous évitera de souscrire une assurance spécifique en cas d'annulation ou de modification de votre voyage, de retard de votre train, de votre avion et de vos bagages si ce retard dépasse quatre heures, et même en cas de perte, vol et détérioration de vos bagages en avion.

Certaines cartes bancaires proposent des services d’assurance, en France et à l’étranger. LP/M.d.M. Certaines cartes bancaires proposent des services d’assurance, en France et à l’étranger. LP/M.d.M.  

Vous louez une voiture? Elle vous protège contre les dommages accidentels ou en cas de vol du véhicule. Mieux, elle vous rembourse aussi de la franchise prévue au contrat de location en cas de dommage… Evitez donc de souscrire une assurance auprès de votre loueur (de 3 à 15 euros supplémentaires par jour selon la franchise pour une Peugeot 208). « Attention car les plafonds d'indemnisation varient selon les contrats », insiste l'expert de la FFA.

Ma carte bancaire peut-elle me couvrir en cas de Covid ?

Si elle fait partie des cartes haut de gamme listées plus haut, elle couvre vous et vos proches en cas de Covid pendant vos vacances. « En l'absence d'exclusion, les frais d'annulation et d'interruption de votre voyage, si vous ou un de vos proches tombez malade du Covid, sont couverts ainsi que tout changement de billet lié à un retour précipité », souligne Alexis Merkling.

Quelles facilités de paiement possibles ?

Le paiement fractionné se développe et gagne même en durée. « Le paiement roi reste celui en quatre fois sans frais par carte bancaire, trois Français sur dix l'utilisent lorsqu'ils font appel à un voyagiste », précise Marc Lanvin, directeur général adjoint de Banque Casino, spécialisée dans les solutions de paiement qui revendique plus de 30 % du marché national : « Depuis la prise de parole du président de la République le 14 juin, les demandes de paiements fractionnés ont été multipliées par quatre chez nos 800 000 porteurs de cartes bancaires. Pour sauver leur saison, de plus en plus de voyagistes proposent cette année un règlement en dix fois. » Une souplesse qui a un coût : entre 1 et 2 % de frais supplémentaires selon les opérateurs.

Lire la Suite de l'Article