Ardèche : on a redécouvert la grotte Chauvet

Il y a 2 mois 64

A Chauvet 2, tout l'été, il est possible de rencontrer de vrais explorateurs : Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel. Les découvreurs de la grotte Chauvet, la plus célèbre grotte ornée au monde et ses 447 représentations d'animaux datant de l'ère paléolithique, il y a 36 000 ans, sont en effet présents chaque lundi et mardi. Au sortir de la crise sanitaire qui a mis à mal la fréquentation touristique du site ardéchois, ils ont décidé de donner de leur temps. « Nous présentons le film de notre découverte. Les premières images tournées en 1994 lorsque nous sommes entrés pour la première fois dans la grotte. C'est un moment intime », raconte Jean-Marie Chauvet. Selfies, autographes, entre les trois spéléologues qui ont fait « la découverte du siècle » et les visiteurs d'un jour, l'échange est plus que chaleureux. « Les gens sont heureux de mettre un visage sur un nom, c'est fou », observe Jean-Marie Chauvet. Et les questions fusent à l'issue des 30 minutes de projection : « Pourquoi le nom? C'est comment dans la vraie grotte? Est-ce que vous avez réalisé tout de suite la portée de votre découverte? »

A l'évocation de ces souvenirs qui ont bouleversé leur vie, l'émotion est toujours vive pour Jean-Marie Chauvet et Christian Hillaire : « Quand nous avons pénétré dans la grotte pour la première fois, ça scintillait de mille feux, comme des diamants, quand on bougeait nos lampes. C'était tellement riche, immense. »

Locomotive touristique de l'Ardèche

Philippe Fabris, un passionné d'histoire de passage à Chauvet 2, n'en croit pas ses yeux lorsqu'il aperçoit les découvreurs. « C'est génial de pouvoir les rencontrer et discuter avec eux. J'ai eu la chance, par le passé, de descendre dans la vraie grotte Chauvet. Et aujourd'hui, je fais visiter la réplique à mes petits enfants en présence des inventeurs. La boucle est bouclée. »

Depuis son ouverture en 2015, Chauvet 2 est devenue l'une des locomotives touristiques de l'Ardèche. L'an dernier, le site a attiré près de 350 000 personnes. « Est-ce que vous pensez qu'il existe d'autres grottes comme celle-ci en Ardèche ? » demande un visiteur. « On ne sait pas mais on pense qu'il vaudrait mieux attendre 30 ou 40 ans avant de découvrir une autre Chauvet. Car il y a énormément de sites archéologiques que l'on a du mal à préserver. »

Jean-Marie Chauvet estime aussi qu'avec le progrès technologique, « il n'y aura bientôt plus besoin de creuser pour trouver de nouvelles cavités. » Ce qui ne l'empêche pas, chaque week-end, de continuer d'explorer les sols ardéchois avec passion et enthousiasme. « C'est l'histoire d'une vie. J'ai découvert une quinzaine de sites ornés dont certains sont classés monument historique. Ce qui me fait le plus rêver, ce sont les 30 premières secondes, quand vous franchissez le passage et que vous entrez dans la grotte. C'est un moment fabuleux. »

Lire la Suite de l'Article