À New York, des food courts à (re)découvrir, loin des pièges à touristes

Il y a 2 mois 48

Loin du méga italo-paradiso Eataly, devenu en dix ans une attraction touristique et du Chelsea Market, où le trafic piétonnier menace d’étouffer les curieux malgré les pépites, suivez-nous pour des balades gourmandes moins courues, mais tout aussi délectables.

[En raison de la situation actuelle liée à l'épidémie de coronavirus, les dates d'ouverture des monuments et établissements cités dans l'article sont susceptibles d'être modifiées pour l'année 2020.]

Grand Central Terminal : Dining Concourse – Northern Food Hall

Une petite faim ? Quelle bonne excuse pour découvrir (ou redécouvrir) cette magnifique gare de New York qui date de 1913. Ici, d’innombrables possibilités culinaires s’offrent aux voyageurs comme aux visiteurs. Le Northern Food Hall, fondé par le restaurateur Claus Meyer et dédié à la Scandinavie, convient parfaitement pour un petit déjeuner sur le pouce grâce à la foison de pains ambrés et de tartines à la danoise.

Au déjeuner, pourquoi ne pas s’attabler à l'un des comptoirs (des années 1950) Americana de L’Oyster Bar pour six petites huîtres Kumamoto cultivées sur la Côte Ouest, fraîches et fines avant de descendre la rampe qui atterrit dans le Dining Concourse ? À La Chula le chef Julian Medina prépare parmi les meilleurs tacos de la ville, celui aux légumes, léger mais pétillant de saveur. Juste à côté, La Latineria prépare le sancocho, la soupe au bœuf colombienne un remède connu contre la gueule de bois. Epais et intense, le chocolat chaud de Jacques Torres satisfait l’envie de sucré à moins que vous ne puissiez pas résister à l’appel des sirènes de Magnolia Bakery, le magnat des cupcakes.

Pour le café, remonter dans le grand hall et grimper les quelques marches qui mènent à Cipriani Dolci. Le Harry’s Bar et ses gondoles sont bien loin mais la vue sur l’immense fourmilière est incomparable et le café, italien.

Dining Concourse - Grand Central Terminal, 89 East 42e rue, New York NY 10017. Ouvert tous les jours mais vérifier sur le site car certains restaurants (comme l’Oyster Bar) sont fermés le dimanche. €€.

Turnstyle Underground Market

Sous Columbus Circle, Turnstyle Underground Market, on tente les salteñas de Bolivian Llama Party. Bolivian Llama Party / Photo presse

Oh, le métro new-yorkais ! Ses graffitis, ses crissements insoutenables, ses rats (eh oui) et pourtant : laissez les courants d’air vous guider le long d’un couloir souterrain, sous Columbus Circle, où se terre un marché improbable. C’est ici que cadres pressés et flâneurs s’emmêlent autour d'une vingtaine d’échoppes gourmandes, de boutiques et de kiosques.

Cuisine bolivienne ? Tentez, serviettes à l’appui, les salteñas de Bolivian Llama Party, des chaussons dodus dorés à souhait, enserrant civet de bœuf, poulet, porc ou légumes. Un peu plus loin chez Champion Pizza, c’est la tranche artichauts/épinards qui emporte le trophée. Au rythme du métro qui vibre juste dessous, on fait la queue devant Pelmeni pour de tendres raviolis à la russe, farce à choix, servis à la vapeur ou dans un bouillon léger. Impossible d’être sûr que le chef de Pasta by Hudson danse chaque jour dans sa cuisine de fortune, mais sa machine à pâtes enfante quotidiennement, le basilic foisonne et sa bolognaise blanche enchante les papilles.

Turnstyle Underground Market, 1000 S 8th Ave, New York, NY 10019. Ouvert tous les jours. Tlj. Astuce pour entrer facilement : arriver entre la 57e et la 58e rue sous la 8e Ave (il y a sept entrées tout autour de Columbus Circle). €.

Little Spain

C'est dans Hudson Yards que toute l’Espagne s'est réunie dans cette version hyperconcentrée de cuisine ibérique. Photo presse

Il flotte autour de ce rez-de-chaussée d’un des gratte-ciel de Hudson Yards un nuage de pimentón qui ouvre l’appétit. Créé il y a tout juste un an par le chef José Andrés (responsable d’une trentaine de restaurants) avec les frères Adrià, ce food court se veut l’ambassade de l’Espagne culinaire. Du stand des patatas bravas on passe à celui des churros avant de saliver devant la cuisse gigantesque d’un cochon ibérique nourri de glands.

Au stand Leña (bois), d’immenses paellas (avec viandes variées ou végétariennes) crépitent gaiement au-dessus des flammes. De l’autre côté, on fait la queue pour des croquettas d’abord croustillantes qui, révélant une farce de poulet ou de morue, se font crémeuses et langoureuses. Les spécialités océaniques se trouvent chez Mar où le poulpe se prépare alla gallega et où la soupe de poissons se révèle aussi noire qu’une nuit de Galicie. Pour une expérience moins nomade, allez simplement vous asseoir au Spanish Diner, une sorte de bistro espagnol riche de la plupart des grands succès de la cuisine ibérique. Ce marché aurait pu se contenter d’être une vitrine commerciale mais c’était sans compter le goût et le sens du détail de José Andrés, passionné par le patrimoine culinaire de son pays natal. Un délice.

Mercado Little Spain, 10 Hudson Yards, New York, NY 10001 (entrée principale 30e rue entre 10e et 11e Avenue). Tél. : +646 495 12 42. Ouvert tous les jours. €€.

Essex Market

Depuis 1888, le Essex Market est le ventre nourricier du Lower East Side. Sylvie Bigar / Le Figaro

Le Lower East Side, ancien carrefour de cultures et d’immigrants, a bien changé depuis le dix-neuvième siècle. Le marché d’antan avec ses vendeurs ambulants, on parle de 1888, n’est plus. Aujourd’hui, nous sommes dans le domaine des hipsters, les bobos du coin, et le marché s’est mué en complexe rutilant, sorte de tour de Babel moderne sur trois niveaux où l’on déambule dans un univers fait de bratwurst artisanales, de tajines de l’Atlas et de rouleaux d’été vietnamiens.

On peut faire ses courses chez un boucher tatoué et l’étalage des fruits et légumes exotiques exhale la vanille et la cannelle, mais c’est surtout pour se sustenter qu’on vient ici. Alors comment choisir ? Il faut une stratégie de gourmand : au premier niveau, un des meilleurs restaurants chinois de la ville, le Nom Wah Tea Parlor tient une échoppe où les bouchées à la vapeur, légères comme des petits coussins de soie, dissimulent crevettes ou fèves de soja. Quant à la méthode pour aspirer les ramen gluants et délicieux de Kuro-Obi by Ippudo, on les étire vers la bouche grâce aux deux baguettes dans la main droite, alors que la main gauche soutient la cuillère qui capture l’essence d’un consommé qui a mijoté trois jours. Au rez-de-chaussée, la Scandinavie est à l’honneur chez Nordic Preserves Fish and Wildlife Company mais il faut plaider auprès d’Annika pour occuper l’un des tabourets qui font face au caribou empaillé. Succulente sélection de harengs, un saumon en pastrami, et des concombres en saumure.

Essex Market, 88 Essex St. New York, NY 10002. Ouvert tous les jours €.

À Brooklyn : Time Out Market

Vue sur la skyline de New York du rooftop de Time Out Market de Brooklyn. Ali Garber

Il est nécessaire, une fois dans sa vie au moins, de traverser le pont de Brooklyn à pied pour un atterrissage en douceur de l’autre côté de l’East River dans le quartier qu’on appelle Dumbo (Down Under the Brooklyn bridge). Le Time Out Market ouvert par le Time Out Group de Londres y trône depuis l’année dernière et il occupe deux niveaux d’un ancien entrepôt rénové. D’abord, on file sur le toit-terrasse pour admirer la sublime ouverture sur les deux immenses ponts suspendus et les fuseaux de verre et de béton de Lower Manhattan.

La marche ouvre la faim ! Chez Pat La Frieda, boucher chic, le cheeseburger vaut bien la balade : il est double, carré et parfaitement cuit. Entre les deux steaks hachés se love une marmelade d’oignons caramélisés et finement sucrée qui rééquilibre le goût salé du fromage fondu. C’est le street corn, le « maïs des rues » de chez Ivy Stark qui complémente au mieux le burger avec sa texture presque croustillante et ses pointes pimentées.

Il règne dans cet entrepôt élégant où le bois vieilli succède aux briques rouges une atmosphère bon enfant et chaleureuse. Est-ce grâce aux tables communes autour desquelles on se serre et babille dans toutes les langues ou grâce aux portions gargantuesques de poulet frit servi chez Jacob Pickles ? Gardez quand même une miette d’appétit pour les bourekas de Breads Bakery, ces feuilletés aériens qui cachent des larmes de feta, d’épinards ou de pommes de terre. Pour le dessert, certains se ruent sur Cookie Dö pour sa pâte à biscuits crue [aux États-Unis on est friand de pâte à gâteau non-cuite, NDLR] agrémentée de Smarties ou de cacahuètes, d’autres préfèrent Ice and Vice et ses glaces créatives : café/champagne ou bergamote/chocolat ?

Time Out Market New York, 55 Water St, Brooklyn, NY 11201. Tél. : +1 917-810-4855. Ouvert tous les jours. €.


À quoi correspond notre système de notation ?

€ : moins de 50 euros par personne, hors boisson.
€€ : de 50 à 100 euros par personne, hors boisson.


Lire la Suite de l'Article