48 heures à Essaouira, échappée tonique au rythme de l'art, du vent et de l'océan

Il y a 3 semaines 89

CITY GUIDE - Des remparts à la Vauban, des maisons blanches aux volets bleus et un petit air de Bretagne égarée en terre africaine Bercée par l'océan Atlantique, la cité des Alizés se réinvente en spot de glisse, cité culturelle et escale hippie chic. Un bol de culture et d'oxygène !

Seraient-ce les alizés qui lui dictent son rythme ? Ou bien ses racines puisant loin dans l'histoire un mélange d'influences berbères, arabo-musulmanes, juives, chrétiennes et africaines ? Spot prisé des hippies dans les années 1970, cité baignée de spiritualité et habitée par les génies, Essaouira réinvente l'esprit arty des années bohème au Maroc. Déjeuner les pieds dans le sable entre deux cours de surf, plonger dans l'univers d'un peintre inspiré par les couleurs ou se bercer de musique sur une terrasse design perchée au-dessus des vagues… De sa médina intimiste à la longue plage qui frange sa baie, laissez-vous porter par la mélodie du vent, des arts et de l'océan !

L'arrivée

L'option la plus rapide consiste à atterrir à l'aéroport international d'Essaouira, à 18 km de la ville (vols Transavia au départ de Paris). Marrakech étant mieux desservie, il est également possible d'y prévoir une arrivée, à environ 2 h 30 de route (autoroute et 4 voies).

Dans les deux cas, l'idéal est de réserver un transfert auprès de votre hébergement (compter 15/20 euros pour le transfert aéroport/centre d'Essaouira et 70/90 euros depuis Marrakech). Il est également possible d'emprunter les lignes régulières de bus de la compagnie Supratours, ponctuels et confortables (privilégier la gamme « Confort » à la capacité plus limitée, 10 euros). Sur place, on se déplace à pied dans la médina, entièrement piétonne et en petit taxi d'un quartier à l'autre (tarif unique, 60 centimes d'euros).


En ce moment

LA BONNE TABLE

Dar Baba

Objets rétro, couleurs vives et esprit hippie chic : tel est le credo de Dar Baba. Anne-Claire Delorme

Ouvert depuis juillet 2020, Dar Baba, c'est d'abord un style unique, celui de John Quinn, le décorateur dans le vent à Essaouira, mix d'objets rétro, de couleurs vives et d'esprit hippie chic. Face au bar de la grande salle à manger couronné d'une étonnante collection vintage ou dans les petits salons intimistes éparpillés sur les deux étages de ce beau riad, on déguste tapas et plats d'inspiration méditerranéenne (20/25 euros entrée + plat + dessert, hors boissons) dans une ambiance décontractée. Des événements musicaux sont organisés, mais dans l'intervalle, une excellente bande-son prend le relais.

Dar Baba Restaurant & More. Rue Marrakech. Médina. Tél. : +212 (0) 8 08 51 84 42.

À lire aussi :Gastronomie : à Essaouira, six tables dans le vent pour croquer l'océan

L'HÔTEL EN VUE

Salut Maroc

La terrasse de l'hôtel offre une vue à 180° sur l'océan. Photo presse

Face aux remparts, avec vue à 180° sur l'océan, cette ancienne demeure consulaire est l'adresse arty du moment à Essaouira. Et flashy ! La propriétaire, une décoratrice anglaise s'est amusée à imaginer un univers ultra-coloré mais harmonieux tout en clins d'œil à l'artisanat marocain. « Fès », « Maghreb », « Boudoir » ou « Mogador » (of course !), chacune des 11 chambres et suites est décorée dans un style flamboyant rappelant les différentes ambiances et couleurs du Maroc. Sa grande terrasse est un spot de rêve pour un dîner face au coucher de soleil sur l'Atlantique avec live certains soirs.

Salut Maroc, 32 rue Ibn Rochd. Tél. : +212 (05) 24 47 55 60


JOUR 1 : ARTS ET CULTURE DANS LA MÉDINA

La sqala du port d'Essaouira. Adobe Stock / Saharrr

Commencez votre visite par la porte de la Marine, entre le port et la médina. Croissant islamique, coquille Saint-Jacques chrétienne et inscriptions en hébreu gravés sur son fronton néoclassique rappellent les origines : le sultan Mohammed Ben Abdallah avait fait venir des familles des trois religions de tout le Maroc pour fonder la ville au XVIIIe siècle! Ne manquez pas le spectacle des chalutiers et sardiniers qui rentrent au port, auréolés de nuages de mouettes. C'est tout ce qu'il reste du « port de Tombouctou » quand affluaient or, ivoire et plumes d'autruche acheminés par caravanes !

En ressortant, on profite de la vue sur le bastion ouest de la médina avec ses maisons blanches coiffant les remparts ocre, avant de rentrer à gauche dans la sqala du port, bastion édifié à la place de l'ancien castelo real portugais. Du haut de la plate-forme ponctuée d'une tour carrée de style manuélin, le panorama est imprenable sur l'océan et les îles. De quoi se prendre pour Othello - c'est l'un des décors du film éponyme tourné par Orson Welles en 1950 !

Trois têtes entourées d'un poisson, une toile de Saïd Ouarzaz. François Real

En sortant, on traverse la place Moulay Hassan bordée de terrasses de cafés (repérer à gauche le décor rétro du café de France) et on oblique à droite puis à gauche dans l'avenue Sidi Mohammed Ben Abdallah, l'une des principales artères commerçantes. À gauche, prendre la rue Laalouj, pour quelques pauses culturelles: musée Sidi Mohammed Ben Abdallah aux collections ethnographiques et Institut Français (expositions temporaires), tous deux situés dans de magnifiques riads. Une ruelle adjacente invite à faire un détour au Centre d'art Le Real Mogador, espace culturel et galerie situé dans l'ancien consulat d'Italie. Entre arcades et colonnades de pierre, on y découvre les œuvres d'artistes d'ici et d'ailleurs : Saïd Ouarzaz, l'enfant du pays et sa peinture de l'instant peuplée de djinns, Ghislaine Segal, adepte de « transe dance painting » ou Britta Reinhardt qui parsème ses toiles d'ornements décoratifs marocains traditionnels. Un éblouissement de formes et de couleurs !

En reprenant la rue Laalouj, on fait un crochet par Bayt Dakira, très beau lieu ouvert récemment dédié à la préservation de la mémoire judéo-marocaine. Puis on prend la rue Attarine avant de tourner à gauche dans la grande artère de la médina, avenue Oqba Ibn Nafia, menant aux souks taillés au cordeau - impossible de se perdre ! Souk du poisson et des épices sur une placette, stands de primeurs ou d'olives le long de l'avenue, charrettes de pain et de fruits sur les trottoirs… On se met en appétit pour le déjeuner !

PAUSE DÉJEUNER

À deux pas des souks, Love By Caravane est la dernière œuvre de Didier Spindler, un univers décalé aussi chaleureux que ses toiles aux teintes vives. Au soleil dans le patio ou à l'ombre du salon, on grignote salades (7 euros) ou plats du jour (10/15 euros le plat) savoureux à base de produits frais en profitant de l'atmosphère, la devise du propriétaire est « passeur de bonheur » !

5 rue Cadi Ayad. Tél +212 (0) 6 76 21 83 67.

APRÈS-MIDI

Vous reprendrez bien un peu de couleur ? En face, on fait provision de vieilles affiches de cinéma, mais aussi de vaisselle, verres, plaids ou coussins chez Koulchi by Hamid Drissi, concept store où l'on réinterprète joliment la tradition, avant de reprendre l'avenue vers le quartier de Kasbah Jdida. Au coin de la rue du Caire, la Galerie Frédéric Damgaard expose les œuvres des «artistes singuliers d'Essaouira », mouvement d'art brut né dans les années 1980. Derrière, deux concept-stores, Histoire de Filles et L'Atelier Café-boutique invitent à d'autres explorations entre déco et vêtements chatoyants made in Morocco.

Pour une pause sucrée, on rejoint à deux pas Dolce Freddo place Moulay Hassan, pour déguster glaces à l'italienne ou chocolat chaud. S'il n'y a pas de place, emportez vos glaces au café Bachir contre les remparts où l'on capte les derniers rayons du soleil. C'est aussi un bon spot pour un thé à la menthe.

SOIRÉE

La terrasse de Taros. Photo presse

À l'heure de l'apéritif, grimpez sur les terrasses du Taros avec vues sur la sqala et l'océan, leur design vient d'être revu par l'incontournable décorateur John Quinn ! On s'y attarde pour dîner sous les étoiles ou bien on se love dans les canapés de La Table Madada, bonne cuisine de la mer sous les voûtes d'un ancien entrepôt de caroube ou dans les petits salons au coin du feu de l'Hôtel Riad Villa Maroc avec menu mixant spécialités marocaines et internationales (25 euros le menu du jour).


JOUR 2 : JOURNÉE TONIQUE ET BIEN-ETRE

Randonnée dans les arganiers. Anne-Claire Delorme

Envie d'un bain d'oxygène ? Partez en balade avec Berberlands-Ecotourisme à la découverte d'un arrière-pays à l'écosystème unique, c'est le domaine des arganiers dont on extrait la fameuse huile d'argan. En chemin, vous pourrez observer le processus dans une coopérative de femmes : elles cassent toujours les noix entre deux pierres pour fabriquer l'or du sud marocain ! Plus loin, des ruines imposantes témoignent d'un autre âge d'or, celui des sultans Saadiens qui avaient édifié des sucreries dans la région au XVIe siècle. À l'époque on l'échangeait poids pour poids contre le marbre de Carrare !

À l'heure du déjeuner, optez pour une pause pieds dans le sable à l'Océan Vagabond avec vue sur l'île de Mogador et la médina. Ardoise (et pêche) du jour, salades, pizzas et plats légers dans une ambiance no time no news no shoes. On regarde les kitesurfeurs quand il y a du vent, les surfeurs les jours plus calmes ou bien on se lance, le club nautique maison est à côté !

Si vous êtes d'humeur plus contemplative, prolongez la pause sur les transats d'Océan Vagabond ou bien réservez un bed sur la plage privée du Médina Essaouira Thalassa & Spa, les eaux y sont un chouïa plus calmes pour la baignade. Et poursuivez la détente avec une séance bien-être dans le joli cadre épuré d'Azur Art & Spa, galerie d'art et spa : hammam et massage à l'huile d'argan, les rituels de beauté marocains n'auront plus de secrets !

En sortant sur la gauche, puis à droite, longez les remparts à la Vauban jusqu'à la sqala de la ville. C'est le lieu de rendez-vous en fin de journée avec séances photos obligatoires entre crénelures et Borj sur fond d'océan. On fait le plein d'embruns et d'oxygène !

SOIRÉE

Pour le dîner, on reste dans l'ambiance marine avec un plat de linguine aux fruits de mer chez Silvestro, italien pur jus, ou avec la savoureuse cuisine souirie revisitée de L'Heure Bleue, Relais & Châteaux situé dans un ancien palais de caïd. On la déguste dans les espaces feutrés du salon oriental en accord avec la cuvée maison née d'une collaboration avec le Val d'Argan voisin.


Carnet d'adresses

BONNES TABLES

Pause thé à L'Heure bleue. Photo presse

Love by Caravane. 5 rue Cadi Ayad. Tél : +212 (0) 676-218367.

Riad Hôtel Villa Maroc. 10, Rue Abdellah ben Yassine. Tél. +212 (05) 24 47 61 47. WhatsApp : +212 (0) 6 61 24 91 42.

Océan Vagabond ESSAOUIRA Beach restaurant & ION Club. Boulevard Mohamed VI. Tél. +212 (0) 5 24 78 43 67

Silvestro. Rue Laalouj. Tél. +212 (0)5 24 47 35 55.

La Table Madada. 7 rue Youssef El Fassi. Tél. +212 (0) 5 24 47 21 06.

La Mouette et les Dromadaires (à la plage, près de Sidi Kaouki) Forêt de dunes sud Douar Tighanimine. Sidi Kaouki. Tél. : +212 (0) 6 78 44 92 12

OÙ BOIRE UN VERRE ?

Le Taros Café Restaurant. Place Moulay Hassan. Tél. : +212 (0)5 24 47 64 07.

PAUSE SUCRÉE

Dolcefreddo. 25 bis place Moulay Hassan.

SHOPPING

Histoire de Filles (mode). 1 Rue Mohamed Ben Messaoud. Tél. : +212 (0)5 24 78 51 93.

L'Atelier Café boutique (déco). Rue Mohamed Ben Messaoud. Tél : + 212 (0) 7 00 78 90 17.

Koulchi Concept Store by Hamid Drissi. 4 rue Cadi Ayad. Tél. : +212 (0)6 66 59 45 54.

GALERIES D'ART/EXPOSITIONS

Galerie Frédéric Damgaard. Avenue Oqba Ibn Nafiaa, Essaouira. Tél. : + 212 (0) 5 24 78 44 46

Le Real Mogador, Centre d'art. 2 rue Mehdi Ibn Toumert. Tél. +212 (0) 5 24 47 27 28 / +212 (0)6 27 22 91 15. Entrée libre de 12 h 30 à 19 h ou sur rendez-vous au +212 6 27 22 91 15 (François Real).

Institut Français d'Essaouira. 9 rue Mohammed Diouri. Tél. : +212 (5) 24 47 61 97

SPAS

Azur Art & Spa. 15 rue Khalid Ben Walid. Tél. +212 (0) 5 24 78 57 94.

BALADES

Berberlands écotourisme.

OÙ DORMIR

Le Jardin des Douars. ¨Photo presse

Le Jardin des Douars , un ksar d'hôtes dans des jardins luxuriants avec 19 chambres, 6 suites et 6 villas privatives de 3 à 5 chambres avec piscine privée et gouvernante, à louer en famille ou entre amis. À partir de 500 euros la nuit services hôteliers inclus.

Douar Sidi Yassine. Tél. : +212 (0)7 00 08 32 33.

Heure Bleue Palais, Relais & Châteaux dans un ancien palais de caïd, belle déco mixant style africain colonial, oriental et anglais. Grande terrasse avec piscine, solarium et restaurant/grill. Spa, restaurant de cuisine marocaine créative. À partir de 135 euros la nuit.

2, rue Ibn Batouta. Tél : +212 (0) 524 78 34.

Hôtel Riad Villa Maroc , 21 chambres et suites dans quatre riads de charme, meubles anciens et collection d'œuvres d'art. Grande terrasse avec vue sur l'océan. Déjeuner piscine aux Jardins de Villa Maroc à 12km, Spa. À partir de 120 euros la nuit.

10, Rue Abdellah ben Yassine. Tél. : +212 (05) 24 47 61 47, WhatsApp : +212 (0) 6 61 24 91 42.

Madada Mogador , maison d'hôtes à la déco épurée et l'ambiance « comme à la maison ». À noter une chambre cabana panoramique sur le toit-terrasse avec vue sur la plage. À partir de 120 euros la nuit.

5, rue Youssef El Fassi. Tél. : +212 (0)5 24 47 55 12.

Lire la Suite de l'Article